Le dépistage du cancer du sein en Europe.

Le programme de dépistage du cancer du sein est issu d'une mobilisation de l'Europe politique contre le cancer qui remonte à 1985. A l'époque déjà, on disposait  d'éléments montrant qu'un dépistage du cancer du sein par mammographie pouvait diminuer la mortalité par cette maladie, au moins chez les femmes à partir de 50 ans. Les 12 Etats membres de ce qui s'appelait  encore la Communauté Européenne décidèrent de lancer l'action " Europe contre le cancer". Ils mirent en place un Comité d'Experts. La Suède, qui n'était pas membre de la Communauté, fut invitée à titre d'observateur.

Aujourd'hui, il existe un consensus sur l'utilité d'un programme de dépistage systématique par mammographie chez les femmes de 50 à 70 ans, pourvu qu'il s'accompagne d'un dispositif d'assurance qualité. Il est également acquis qu'un tel programme est efficace s'il s'adresse aux femmes asymptomatiques et non exposées à un risque particulier tel qu'une hérédité familiale. On sait également que ce dépistage produit ses effets en termes de diminution de la mortalité s'il touche 70 % au moins de la population cible. 

Le "European Guidelines for Quality Assurance in Mammography Screening" date de 1993 et en est aujourd'hui à sa quatrième édition. Elle fournit aux Etats membres de l'Union européenne une ligne de conduite et des standards de qualité pour la mise en place de leur programme de dépistage.

En 2007, 22 des 27 Etats membres avaient mis en place un programme de dépistage systématique basé sur les Guidelines européens.

Pour visualiser le tableau synoptique des programmes de dépistage du cancer du sein dans l'Union européenne, cliquer ici.

Pour visualiser l'incidence et la mortalité par cancer du sein dans les Etats européens (2012), cliquer ici: incidence , mortalité.  Les chiffres belges selon la Fondation registre du cancer ici (2008).

Télécharger le rapport intégral de la Commission Européenne sur le dépistage du cancer en Europe en 2006.